BIBLIOGEFF ARTICLE








Sommaire


INDICATIONS MASCULINES et  LIMITES de la PMA
(3 articles)

 Stratégie thérapeutique dans les azoospermies : mise au point
J.Ohl*, C. Wittemer*, S. Domine*, K. Bettahar-Lebugle*, D. Jacqmin**, I.Nisand*
Contracept. Fertil. Sex. – 1998 – Vol. 26, n°9, pp.656 – 662

RESUME

Les micro injections (ICSI) ont permis de déboucher sur des solutions thérapeutiques dans le cadre d’azoospermie excrétoire. Cette analyse se référant aux différents protocoles de prélèvements et à la littérature étudie chacun des cas concernant les origines spermatiques (épididyme, testicule).

Il est aussi  rapporté la possibilité d’utiliser des spermatides.

Dans le cadre des limites de ces techniques, il est évoqué les effets secondaires du prélèvement testiculaire (biopsie chirurgicale ou aspiration à l’aiguille).

Toutefois en conclusion, il est relevé des interrogations sur l’effet délétère de ces techniques sur la descendance et entre autre les problèmes de fertilité des enfants nés. Par contre, aucune de ces techniques n’est réfutées  quant à des effets secondaires majeurs pour l’homme infertile bénéficiant de cette PMA.

Intracytoplasmic sperm injection today : a personal review
Sherman J. Siber
 
Inferility Center of St Louis, St Luke’s Hospital, 224 Soutth Woods Mill Road, 
St Louis, MO 63017, USA
Human Reproduction Volume 13 Supplement 1 1998

RESUME

Cette analyse globale d’une expérience personnelle de l’auteur montre que des conséquences à redouter d’un prélèvement spermatique clinique quelle que soit sa façon de le réaliser, est essentiellement un risque de ponction blanche. L’auteur ne relève pas de conséquence iatrogène pour le patient prélevé. Il est évoqué l’intérêt de la maturation spermatique in vitro. Il relève les non-augmentations aussi bien congénitale, male formative que lié au chromosome sexuel chez les enfants nés.

 BILAN FIVNAT DE L’ANNEE 1999 
Dossier FIVNAT 2000
Nombre de centres participants 79
Organon

RESUME  

Dans le bilan FIVNAT, il est intéressant de noter que 9 % des cas sur toutes les ICSI réalisées et répertoriées relève de sperme obtenu par ponction :

  •  3% viennent d’un prélèvement épididymère,

  •  3 % d’un prélèvement testiculaire ,

  •  3 % de paillettes congelées résultant d’une technique de ponction préalable.

Autrement dit  en 1999, moins de 2000 cas sont colligés en France. Comme le fichier FIVNAT est répertorié par tentative, on peut estimer qu’il y a probablement moins de 1000 couples ayant relevé en 1999 de ces techniques.


ANALYSE GENERALE DES TROIS ARTICLES

 Nous sommes à ce jour bien loin de pouvoir réellement appréhender les conséquences des techniques de biopsies testiculaires (hormis les chances de grossesse)et donc les limites de ces PMA. 
Plusieurs explications à ce jour peuvent justifier une prudence quant à l’analyse réelle de l’impact de ces techniques.
Tout d’abord, la technique elle-même utilisée, est plus ou moins invasive et dans ce cadre le recul quant à un effet délétère ne pourra se faire que dans les années à venir. 
D’ailleurs, la discussion est encore forte entre urologues à ce niveau.
La stratégie par ailleurs qui fait retenir éventuellement une biopsie préalable, va de paire avec le choix de la technique de prélèvement.
Par ailleurs, les performances en terme « de rendement » de telles procédures par rapport au recours à des spermatozoïdes de donneur est bien sûr à discuter d’autant plus au regard de la faible population finalement traitée.(risque non négligeable et peu évalué versus technique ancienne éprouvée- FIVD) L’analyse des conséquences génétiques chez les enfants à naître, ne peur être réellement conclu à ce jour. Il va sans dire que les conclusions quant aux limites de prise en charge par ces techniques des azoospermies, n’est à ce jour encore qu’à un stade de discussion. Cela est encore plus net pour la culture spermatique puisqu’il semble que seul quelques équipes se soient hasardées à parler et utiliser de telles techniques et encore une fois aucune conclusion valable de façon statistique ne peut être retenue à ce jour : à suivre..

 

haut de cette page













haut de cette page

Maintenance du Site par Inter-Mede A.Taris




Pour toute proposition ou problème, contactez le webmaster médical ou le webmaster informatique.
Copyright
©1999, GEFF. Tous droits réservés. Informations légales.
GEFF