BIBLIOGEFF ARTICLE








Sommaire


La vasectomie est-elle fiable ?
E. Cynober
CHU St-Antoine - Paris

 La vasectomie est utilisée comme méthode de contraception par environ 42 millions de couples dans le monde. Dans la plupart des cas, l’azoospermie est obtenue dans les 4 mois qui suivent la vasectomie. On parle d’échec précoce lorsque des spermatozoïdes sont présents dans les premiers spermogrammes de contrôle et d’échec tardif lorsqu’on note la présence de spermatozoïdes dans l’éjacula après des spermogrammes initialement négatifs. De tels échecs tardifs sont rarement décrits. Le plus souvent, l’échec de la vasectomie ne devient patent que lorsque la partenaire d’un homme stérilisé devient enceinte et cet échec est attribué à la reperméabilisation spontanée de ses canaux déférents. La plupart des épisodes de reperméabilisation surviennent probablement tôt après la vasectomie et le taux de grossesses est de l’ordre de 1/2 000. La reperméabilisation retardée après la 1re années est rare, seuls des cas isolés ont été rapportés et leur fréquence réelle est inconnue. Une réapparition temporaire des spermatozoïdes a également été rapportée. Entre 1970 et 1999, plus de 30 000 vasectomies ont été réalisées à la clinique Elliot-Smith d’Oxford. Neuf échecs tardifs ayant entraîné une grossesse ont été rapportés. Dans chacun de ces cas, les 2 spermogrammes initiaux (à 16 et 18 semaines post-vasectomie) montraient une azoospermie mais les analyses au moment de la grossesse étaient positives. Pour évaluer plus précisément le taux de reperméabilisation, les auteurs ont réalisé une étude prospective ; au moment de l’analyse, 2 250 hommes avaient été suivis au moins un an après la vasectomie, 1 400 de ces hommes avaient été suivi 2 ans et 1 000, 3ans. Parmi eux, 20 hommes avaient un spermogramme positif, 15 la 1re année, 4 la 2e et 1 la 3e année. Chez les hommes ayant un test positif la 2e ou la 3e année, aucun n’avait de test positif l’année précédente. Cependant, le compte de spermatozoïdes était inférieur à 10 000/mL chez 17 hommes et l’examen de sperme de 14 d’entre eux était négatif un mois plus tard (3 patients n’ont pas réalisé d’examen de contrôle). Aucun n’a rapporté de grossesse non désirée chez leur partenaire. Dans 2 cas le compte de spermatozoïdes à un an était supérieur à 100 000/mL et chez l’un d’eux l’examen suivant resta positif avec un compte supérieur à 600 000/mL. Une nouvelle vasectomie a été réalisée chez ce patient et l’examen histologique des canaux déférents réséqués montra un granulome avec de multiples petits canaux épithéliaux contenant des spermatozoïdes.  

EN PRATIQUE : Cette étude confirme que la vasectomie est une forme très fiable de contraception, mais les patients doivent être informés des possibilités d’échecs.        

Haldar N, Cranston D, Turner E, MacKenzie I, Guillebaud  J. How reliable is a vasectomy ? Longterm follow-up of vasectomised men. Lancet 2000 ; 356 : 43.      


haut de cette page













haut de cette page

Maintenance du Site par Inter-Mede A.Taris




Pour toute proposition ou problème, contactez le webmaster médical ou le webmaster informatique.
Copyright
©1999, GEFF. Tous droits réservés. Informations légales.
GEFF